Josée Leboeuf, B.A., M.A. Sexologue
Psychothérapeute

MIEUX COMPRENDRE LA PROFESSION

SEXOLOGUE

Pendant de nombreuses années, le titre de sexologue était utilisé par les détenteurs d’un baccalauréat en sexologie ou d’une maîtrise en sexologie membre de l’Association des sexologues du Québec (ASQ) ou du Regroupement professionnel des sexologues du Québec (RPSQ) mais également par d’autres personnes n’ayant pas suivi ces formations ou n’étant pas membres de ces associations professionnelles, parce que le titre de sexologue n’était pas reconnu légalement. Autrement dit, n’importe qui pouvait s’approprier ce titre ou des synonymes laissant croire que la personne faisait de la thérapie en sexologie, comme par exemple : thérapeute sexuel, sexothérapeute, etc. Au fil des années, de nombreux sexologues se sont succédé et ont travaillé très fort afin que seules les personnes qualifiées puissent porter ce titre.

Le 25 septembre 2013, l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ) a vu le jour, mettant fin à des années de confusion et garantissant désormais la protection du public et un meilleur encadrement de la profession.

PSYCHOTHÉRAPEUTE

Dans un même ordre d’idées, le titre de psychothérapeute a été règlementé le 21 juin 2012 et est maintenant encadré par l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ). Seuls les détenteurs d‘un permis de psychothérapeute décerné par l’Ordre des psychologues du Québec peuvent désormais porter ce titre, en l’accompagnant de leur titre principal (comme par exemple : sexologue et psychothérapeute).

Pour voir ma fiche personnelle sur le site de l’OPQ : Cliquez ici

COMMENT BIEN CHOISIR SON SEXOLOGUE[1]

Lorsqu’une personne ou un couple souhaite consulter afin d’améliorer sa vie amoureuse ou sexuelle, il est important de choisir une personne qualifiée pouvant l’accompagner dans sa démarche de réflexion en vue d’un mieux-être relationnel et sexuel. Mais comment s’y retrouver?

Voici quelques points à prendre en considération, selon vos besoins :

couple qui s'intérogent
  • Le sexologue que je m’apprête à consulter a-t-il complété une formation de 2e cycle (maîtrise) en sexologie clinique? Est-il membre de l’OPSQ? A-t-il son permis de psychothérapeute? Est-il qualifié pour offrir des services thérapeutiques?
  • Quel est son tarif? Est-ce que ce tarif me convient? Émet-il des reçus d’impôts ou d’assurances?
  • Quelle est son expérience professionnelle? Est-ce qu’il a une expertise dans un domaine particulier? Est-il familier avec ma problématique?
  • Le sexologue que je songe à consulter accepte-t-il de répondre franchement et ouvertement à mes questions sur son approche thérapeutique, sa façon de travailler, la politique entourant l’annulation d’un rendez-vous, etc?
  • Est-ce que je me suis senti à l’aise lors du premier contact? Est-ce qu’il a répondu à mon appel ou mon courriel dans un délai raisonnable?
  • Est-ce que le sexologue affiche clairement ses diplômes et permis de pratique dans son bureau?

N'hésitez pas à poser des questions et à demander des preuves… Vous avez le droit d’être bien informé sur la formation et la reconnaissance professionnelle de votre sexologue.

Vous devriez toujours vous sentir en confiance et libre de débuter, de poursuivre ou de mettre fin à un suivi, sans subir de pression ou de manipulation de quelque ordre que ce soit.

La relation thérapeutique demeure une relation humaine. Il est donc normal de se sentir plus à l’aise avec certaines personnes et moins avec d’autres. Certaines personnes choisiront de faire une première rencontre avec plus d’un sexologue avant de finaliser leur choix. La décision vous appartient. Souvenez-vous que plus l’alliance thérapeutique sera forte, plus vous vous sentirez à l’aise de dévoiler et confier des aspects très personnels de votre vécu.

COMBIEN DOIT-ON DÉBOURSER POUR UNE CONSULTATION

Quelqu'un qui signe un chèque

Le tarif pour une consultation varie selon l'expérience, l'expertise ou la spécialisation de chaque sexologue. Toutefois, vous pouvez vous attendre à débourser entre 80,00$ et 120,00$ pour une rencontre d'environ 50 minutes. Les honoraires défrayés lors de votre démarche sont déductibles d'impôts et certains programmes d’aide aux employés et assurances collectives couvrent les services de psychothérapie dispensés par un sexologue membre de l’OPSQ et détenteur d’un permis de psychothérapeute. Informez-vous auprès de votre employeur ou votre assureur.

COMMENT SE DÉROULE UNE THÉRAPIE

Couple en consultation

La première étape du processus thérapeutique est l'ÉVALUATION. Il s'agit généralement de 1 à 5 rencontres servant à recueillir le plus de renseignements possible sur la personne qui consulte et sa difficulté. Cette étape cruciale permet également le développement d'une alliance thérapeutique indispensable au bon déroulement de votre démarche. La thérapie se veut une relation de confiance dans un espace sécurisant où règnent l'empathie et le respect de la personne.

Vient ensuite le PROCESSUS THÉRAPEUTIQUE par lequel la personne sera amenée à comprendre la nature de sa difficulté et les interrelations entre cette dernière et les différentes sphères de sa vie. Selon les approches thérapeutiques du sexologue et psychothérapeute que vous consultez, les techniques thérapeutiques peuvent varier. De manière générale, le travail thérapeutique génèrera des pistes de réflexion qui favoriseront la mise en place de stratégies de changement qui vous permettront de modifier de façon satisfaisante votre vie personnelle, amoureuse et sexuelle.

Plusieurs écoles de pensée considèrent qu’une thérapie nécessite un minimum d’environ 10 rencontres afin de favoriser l’atteinte de vos objectifs. Cela dit, votre démarche vous appartient et peut durer le temps qui vous conviendra. Chaque personne étant différente, il n’y a pas deux suivis thérapeutiques identiques.


1 - Bien que la profession compte une majorité de femmes, le masculin est utilisé volontairement afin d'alléger le texte.